Tribune de Fabien Robert – VIH/SIDA : la prévention au cœur de l’action publique en 2010

1er décembre 2009

22ème journée mondiale de lutte contre le SIDA

Depuis 15 ans, le pronostic et la prise en charge du VIH ont radicalement changé. Il semble pourtant nécessaire de rappeler quelques chiffres.

33 millions de personnes vivent avec le VIH/SIDA dans le monde (source ONUSIDA). Alors que 2 millions de personnes meurent chaque année et 2,7 millions ont été contaminées en 2007. En France, près de 150 000 personnes sont touchées par le virus dont 25 à 40 000 qui ignorent leur statut sérologique. Restons-en là pour les statistiques sans oublier que ces chiffres sont en réalité des vies humaines.

Campagne de sensibilisation ELCS / Centr'egaux
Campagne de sensibilisation ELCS / Centr'Egaux

En ce qui concerne les traitements, ces dernières années n’ont pas amené de changements majeurs. Les antirétroviraux ont prouvés leur efficacité notamment pour ralentir ou empêcher le passage du VIH au SIDA. De nouveaux problèmes sont apparus en revanche notamment ceux liés aux effets secondaires de ces traitements. Un nouvel espoir est né grâce aux « Essais Thaï » qui montré une réduction de 30% du taux de transmission par des outils vaccinaux. Sommes nous en passe d’inventer un vaccin contre le VIH/SIDA ? La réponse est assurément non, nous en sommes loin comme en témoignait hier le professeur Jean-François DELFRAISSY, directeur de l’Agence Nationale de Recherche sur le SIDA lors des Etats Généraux des Elus Locaux Contre le SIDA.

Nous devons garder à l’esprit que le VIH, même correctement traité, a des conséquences graves et néfastes sur la qualité de vie des personnes et que le SIDA reste une maladie mortelle. Aussi la prévention doit rester la priorité.

C’est me semble-t-il la prévention qui doit être au cœur de l’action publique en 2010 en faveur de la lutte contre le SIDA. Dans ce domaine, nous pouvons regretter un bilan en demi-teinte. Certes l’épidémie semble se stabiliser pour la première fois malgré tout, jamais autant de personnes n’ont vécu avec cette maladie. De même, 40 000 personnes en France ignorent leur séropositivité !

Lire la suite >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *