Archives par mot-clé : Municipales

Bilan des élections municipales sur la 6e circonscription de la Gironde

Dans le pays tout entier, les centristes ont investi les conseils municipaux. Que l’on ait gagné ou perdu l’élection, nous enregistrons partout une forte progression de nos résultats. Là où nous étions en alliance, nous avons été les moteurs des campagnes. Notre 6e circonscription de la Gironde n’échappe pas à la règle.

Dans toutes les communes, nous avons fait d’excellents scores et fait élire de nombreux élus MoDem :

– Jacques Soulétis à Martignas

– Christophe Vasquez à Mérignac

– Philippe Bouchard à Saint-Aubin

– Fabrice Guillemet à Saint-Jean d’Illac

– Cécile Barrière, Françoise Hanusse, Frédérique Laplace, Danièle Layrisse, Thierry Leblond et moi-même à Saint-Médard

– Pauline Rivière et Danièle Lacrampette au Taillan

A noter aussi la forte présence de nos nombreux amis centristes. Notamment Ariane Rivière, Geoffrey Claudin et Christian Pages à Saint-Médard, Rémi Cocuelle à Mérignac… et Agnès Laurence-Versepuy élue Maire du Taillan-Médoc, Jacques Mangon élu Maire de Saint-Médard.

C’est vraiment une nouvelle page de notre circonscription que nous devons écrire tous ensemble.

La campagne municipale à peine terminée, c’est au tour des élections européennes d’arriver. Vous pouvez consulter le site internet de campagne de la liste Les Européens MoDem*UDI menée par Robert Rochefort : www.leseuropeens.eu

J’aurai l’occasion de revenir vers vous prochainement pour évoquer les événements de campagne.

Un mois aprés les élections : le bilan

Le bureau départemental des Jeunes Démocrates s’est retrouvé pour sa première réunion depuis les élections municipales. Cette réunion a été l’occasion de tirer le bilan de notre mouvement lors de ce scrutin pour déterminer les perspectives des prochaines semaines. Ces élections municipales et cantonales ont permis de voir éclore une nouvelle génération politique appelée des vœux de François Bayrou. Nous remercions nos chefs de files et têtes de listes qui ont fait le pari risqué de la jeunesse dynamique et impliquée, parmi lesquelles Jacques Mangon ou encore Alain Cazabonne. Pendant six ans, de nombreux élus municipaux vont pouvoir porter notre voix libre dans les conseils et parmi eux de nombreux Jeunes Démocrates comme Pierre Braun à Saint Médard en Jalles, Mathieu Ara à Pessac, Aurélien Sebton à Talence, Stéphane Pinston à Saint André de Cubzac et Fabien Robert à Bordeaux. Nous sommes encore en phase de recensement de nos nouveaux élus dans le département.

Piliers de l’organisation de certaines campagnes ou eux-mêmes candidats, les Jeunes Démocrates ont pris pleinement part à l’animation de ces élections municipales mais aussi cantonales. Nous nous félicitons du courage et de la qualité des campagnes de Fabien Robert dans le 5ème canton de Bordeaux ou encore Adrien Debever sur le canton de Lormont.

Nous pensons que le partenariat avec Alain Juppé, proposé par François Bayrou, a eu des effets positifs et s’est déroulé dans le respect de l’identité de chacun. Néanmoins nous pensons que les résultats de ce partenariat doivent nous permettre d’amplifier notre voix démocrate, libre et indépendante, dans le département. Ainsi, nous soutenons de manière engagée la création d’un Groupe autonome Démocrate à la CUB.

En conclusion, le renouvellement des générations d’élus est amorcé, il s’agit dès maintenant de continuer cet effort afin que notre mouvement propose à nos concitoyens une autre manière de faire de la politique. Nous serons d’ailleurs très attentifs à ce nécessaire renouvellement de génération au sein de nos instances départementales et nationales dans les mois à venir.

Un grand merci à tous les jeunes démocrates qui se sont battus pour notre mouvement dans toute la Gironde. Soyons fiers de ce que nous avons déjà réalisé et confiants dans l’avenir du MoDem.

Pierre BRAUN, Président et le Bureau
départemental des Jeunes Démocrates

L’aventure n’est pas terminée, elle commence !

Médias et partisans de tous bords voient les municipales comme la fin du projet MoDem. Or, quelles sont les raisons objectives de cette conclusion ? Certes, François Bayrou a perdu à Pau, mais de combien de voix ? Comment peut-on conclure à l’échec d’une nouvelle façon de voir la politique sur la base d’une défaite de 300 voix et dans le cadre d’une triangulaire ?

Je citerai simplement un ou deux motifs de joie de ces élections municipales et cantonales pour moi. Il y en a d’autres, j’aurai l’occasion de vous en reparler. Les exemples de réussite :

Geneviève Darrieussecq, une élue régionale remarquable qui est devenue maire de Mont-de-Marsan. Engagée en politique depuis 2004, elle est un symbole à elle toute seule. Sérieuse et honnête, les montois ne s’y sont pas trompés en lui confiant les clés de la mairie.

Fabien Robert est sans doute l’un des plus jeunes adjoints d’une ville de plus de 100 000 habitants. Ce jeune démocrate girondin est devenu cette semaine adjoint au Maire de Bordeaux à 22 ans. Je suis fier que notre mouvement ait assumé le choix de la jeunesse et lui ait fait confiance. Bravo aussi à lui pour sa campagne cantonale qu’il a brillamment mené même si la victoire n’est pas au bout. Elle est sans doute le fait de « signes désastreux », qui ne sont pas de son fait, envoyés à une partie de l’électorat !

Jean-Yves de Chaisemartin devient Maire de Paimpol. C’est toujours un plaisir que de voir des gens que l’on apprécie accéder à ce type de responsabilités. Je le félicite sincèrement et repense à la super campagne présidentielle qu’ont fait les Jeunes UDF alors qu’il en était Président.

Frédéric Tsitsonis est devenu cette semaine adjoint au Maire de Montpellier. Au delà de l’ami avec qui il est toujours possible de passer une bonne soirée (je sais de quoi je parle), c’est un jeune élu qui a démontré que l’on pouvait mettre ses convictions au service des citoyens, bien au delà des clivages partisans. Voilà une démonstration supplémentaire que la stratégie du MoDem payera à long terme.

La nouvelle génération c’est eux ! Pas forcément jeune par l’âge mais nouveau par les méthodes et dans la façon de concevoir l’engagement politique. Proximité et sincérité au coeur de l’engagement. Voilà la nouvelle vague du MoDem et elle n’est pas prête de s’arrêter…