Archives par mot-clé : Meeting

Article du Figaro à propos de la venue de François Fillon à Saint-Médard-en-Jalles

logo-figaroFillon et Juppé font cause commune

Les deux ex-premiers ministres ont tenu ensemble, jeudi soir, un meeting en Gironde pour les municipales.

Affiche

François Fillon et Alain Juppé l’ont bien compris. La victoire aux élections municipales passera dans beaucoup de villes par le rassemblement. Toute la soirée, les deux anciens premiers ministres n’ont donc pas manqué de s’adresser aux électeurs «de la droite et du centre» dans leur discours. Ils étaient venus soutenir Jacques Mangon, candidat centriste, proche de la droite bordelaise d’Alain Juppé, dans sa campagne pour Saint-Médard-en-Jalles, commune de 26.000 habitants proche de Bordeaux. Et si François Fillon a fait le déplacement, c’est que l’enjeu est de taille pour Alain Juppé. Si cette ville venait à basculer à droite en mars prochain, elle pourrait permettre au maire de Bordeaux de remporter la présidence de la CUB (communauté urbaine de Bordeaux). L’occasion était belle pour les deux hommes de revendiquer leur nouvelle unité face à une salle bondée de sympathisants ravis de la belle affiche. Quand l’un saluait «la réussite exceptionnelle de Bordeaux, portée et incarnée par Alain Juppé», l’autre vantait «l’intelligence, la mesure et le sang-froid de François Fillon dans la tempête de force 10» qu’a été la crise. Passé le concours de louanges, les deux hommes se sont accordés sur un constat amer des échecs de François Hollande et de ses ministres. «La France ne cesse de s’enfoncer dans une spirale de déclin, parce que la politique économique et sociale qu’on lui inflige est mauvaise», a scandé Alain Juppé. Et François Fillon d’ajouter dans son discours qui a suivi: «Nous n’avons pas d’autre choix que d’utiliser ces élections pour contraindre le gouvernement à regarder la vérité en face.»

Et face à cette échéance nationale, les deux possibles adversaires à la primaire de l’UMP en 2016 pour la présidentielle devront s’entendre. Finies les «incompréhensions» du mois de septembre sur la position de François Fillon en cas de duel PS-FN (il avait alors conseillé de voter «pour le moins sectaire»), les deux hommes veulent avancer «coude-à-coude», comme l’a souligné le député de Paris. Former une véritable opposition, être porteurs d’un projet commun d’alternance et montrer que la grande famille de la droite est debout. Voilà les objectifs affichés jeudi soir.

«Un pack» de la droite

Et à l’heure de conclure, dans un élan de volonté de rassemblement, Alain Juppé a lancé ce qu’il a appelé «l’appel de Saint-Médard»: «À François, Jean-François, Jean-Pierre, Bernard, Nathalie, Valérie, Xavier, Laurent, Benoist, Christian et tous les autres… Et si on se rassemblait, si on faisait un pack ensemble plutôt que de développer des stratégies individuelles? Ça n’augmenterait pas nos chances de gagner?» Point de Nicolas. Dans leurs discours respectifs, les deux hommes se sont bien gardés d’évoquer l’ancien président de la République, dont ils ne connaissent pas encore les intentions pour 2016.

À la fin du meeting, raccompagné par une cohue de journalistes des grands soirs, à la question: «Alain Juppé ferait-il un bon président?», François Fillon répond: «Il ferait un très bon maire de Bordeaux.» Chaque chose en son temps, les municipales d’abord. À l’intérieur de la salle, les derniers militants retirent les affiches du meeting où figurent François Fillon et Alain Juppé souriants côte à côte. Deux ténors de la droite unis pour Saint-Médard-en-Jalles. Un bon souvenir à garder.