Archives par mot-clé : Européennes

Bilan des élections municipales sur la 6e circonscription de la Gironde

Dans le pays tout entier, les centristes ont investi les conseils municipaux. Que l’on ait gagné ou perdu l’élection, nous enregistrons partout une forte progression de nos résultats. Là où nous étions en alliance, nous avons été les moteurs des campagnes. Notre 6e circonscription de la Gironde n’échappe pas à la règle.

Dans toutes les communes, nous avons fait d’excellents scores et fait élire de nombreux élus MoDem :

– Jacques Soulétis à Martignas

– Christophe Vasquez à Mérignac

– Philippe Bouchard à Saint-Aubin

– Fabrice Guillemet à Saint-Jean d’Illac

– Cécile Barrière, Françoise Hanusse, Frédérique Laplace, Danièle Layrisse, Thierry Leblond et moi-même à Saint-Médard

– Pauline Rivière et Danièle Lacrampette au Taillan

A noter aussi la forte présence de nos nombreux amis centristes. Notamment Ariane Rivière, Geoffrey Claudin et Christian Pages à Saint-Médard, Rémi Cocuelle à Mérignac… et Agnès Laurence-Versepuy élue Maire du Taillan-Médoc, Jacques Mangon élu Maire de Saint-Médard.

C’est vraiment une nouvelle page de notre circonscription que nous devons écrire tous ensemble.

La campagne municipale à peine terminée, c’est au tour des élections européennes d’arriver. Vous pouvez consulter le site internet de campagne de la liste Les Européens MoDem*UDI menée par Robert Rochefort : www.leseuropeens.eu

J’aurai l’occasion de revenir vers vous prochainement pour évoquer les événements de campagne.

Qui vote pour le MoDem ?

Depuis la fin des élections européennes, tout le monde ne cesse de se demander qui sont ces 8% d’électeurs qui se sont tournés vers le MoDem. Le centre droit traditionnel de l’UDF ? Des déçus du PS ? de Sarkozy ?

Electeur MoDemEn la matière, chacun a sa théorie. J’ai la mienne, même si elle n’est pas franchement arrêtée. Ce que je sais, c’est que les voix qui nous ont manqué sont sans doute les voix (plutôt) de gauche qui avaient voté Bayrou lors des présidentielles. Pourquoi ? D’après moi, ces électeurs se sont retrouvés dans la liste Europe Ecologie. Non pas parce qu’ils adhèrent au parti des Verts mais justement parce que leurs candidats ne font pas de politique en France. Aussi tôt l’élection terminée, la plupart repart dans son pays. Ces électeurs n’ont donc pas eu l’impression de faire un vote politique qui aurait des répercussions en France.

Par déduction l’électorat MoDem de ces dernières élections est sans doute assez proche des 8% d’électeurs de François Bayrou à l’élection présidentielle de 2002. Mais, je ne crois pas que les voix manquantes nous aient définitivement quittés. A nous de leur proposer un projet innovant !

Analyses sur ces élections : Crapaud du Marais, QuindiBlog

Européennes : l’heure du bilan

Lendemain de scrutin, l’heure est au bilan ! A mon tour, j’essaye de tirer quelques enseignements de ce scrutin européen. Le MoDem n’a pas convaincu, pourquoi ? Comment y remédier pour la suite ?

Europe

Force est de constater que les électeurs n’ont pas eu l’impression que ce vote allait porter au pouvoir des gouvernants. Le système institutionnel européen est tellement illisible et anti-démocratique qu’ils n’y ont rien compris. Lorsque vous votez pour vos députés français, vous savez déjà plus ou moins comment devrait se former la majorité et qui devrait être Premier Ministre. En Europe non ! Qui maitrise les négociations de couloirs (à part Dani !) ? Qui connait exactement les forces politiques en présence ? Qui sait vraiment quel est le rôle de Barroso ? Mais d’ailleurs il est quoi ?

Bref, les citoyens français ont fait un vote du cœur, un vote citoyen, pensant que cela n’aurait pas tellement de répercussions politiques comme ils pensent que l’Europe n’a pas de répercussions sur leur quotidien.

Ecologie

Alors quoi de plus citoyen qu’un vote écolo ? Et à la limite pourquoi pas, puisqu’ils ne gouverneront pas ! Voilà ce que se sont dits les électeurs de Dani le rouge et José Bové, sans doute aprés avoir vu dans quel état était notre planète, grâce à France 2 et au film « Home ». Certes, je réfute la théorie du complot et ne pense pas que cela était prémédité. Mais oui cette diffusion à ce moment là a eu un effet.

Pourtant, le MoDem est né de deux membres fondateurs : l’UDF, parti centriste et CAP 21, parti écologiste. Pourtant, de nombreux ex-verts nous ont aussi rejoints. Alors pourquoi les citoyens ne se sont pas portés sur le MoDem ? Sans doute que nos écolos n’ont pas été assez audibles. J’avoue… J’enrage aprés les déclarations de Corinne Lepage contre François Bayrou, dés le soir du scrutin. Depuis la création du MoDem, cette dernière n’existe que par une position interne trouble. Oui je participe au MoDem mais non je n’enterre pas CAP 21. Ce groupe est dans bien des départements un prétexte pour les oppositions internes mais quand est-ce que ces personnes joueront le jeu en convertissant vraiment le MoDem à l’écologie, c’est à dire en s’exprimant de manière désintéressée sur ces thématiques, dans le vrai débat politique, face aux électeurs. Je ne supporte pas que l’on crache dans la soupe et un poste de députée européenne ça n’arrive pas comme ça, cela ne tombe pas du ciel. Corinne Lepage devrait s’en rappeler et être un peu plus solidaire.

Abus de pouvoir

La plus grosse erreur de François Bayrou  aura été de penser que les français ne pouvaient pas dissocier leur vie quotidienne franco-française et leur ambition pour l’Europe. Il ne fallait parler que d’une chose : notre projet pour l’Europe. Le plus énervant, c’est que nous en avions bien un ! Et un bon ! Je pense que Daniel Cohn-Bendit a inspiré un sentiment de crédibilité à chaque fois qu’il a parlé d’Europe. Je n’évoquerai même pas l’accident du débat de France 2. Je n’ai pas d’avis tranché sur la question. Pour l’avoir vu en direct, j’avoue ne pas avoir été profondément choqué, si ce n’est, comme François, par les propos antérieurs de son contradicteur. Grande erreur stratégique à Paris, oui, mais pas sur le terrain. Nos candidats, eux, ont bien parlé d’Europe dans chacune de leur prise de parole. J’en suis témoin pour avoir suivi Robert Rochefort et Philippe Meynard.

Il y a deux façons de voir les choses maintenant. Le verre à moitié vide, ou le verre à moitié plein. Nous n’avons fait que six sièges à cause de François, ou nous avons déjà six sièges grâce à François. Rappelons que des formations anciennement sœurs n’ont pas à se demander si leur score est bon car pour en avoir un, encore faut-il avoir des listes !

La vérité est au milieu de tout ça. Tout n’est pas blanc ou noir. Oui il faut sans aucun doute que d’autres personnalités émergent au MoDem mais ce n’est pas tant de la faute de celui qui les en empêche que de ce qui n’arrivent pas à l’imposer. Enfin, oui, il faut continuer notre chemin, plus unis que jamais en ouvrant notre mode de fonctionnement interne tout en restant concentrés sur le vrai débat politique, face aux français.

Pour finir, je vous propose quelques réactions sur la toile : L’hérétique, Christelle, Fabien, Adrien

Européennes : les résultats

Listes du PCF et du Parti de gauche : 6,05 % : 4 députés
Listes du PS : 16,48 % : 14 députés
Listes des Verts : 16,28 % : 14 députés
Listes du MoDem : 8,45 % : 6 députés
Listes de l’UMP : 27,87 % : 29 députés
Listes du FN : 6,34 % : 3 députés

Grand Sud-Ouest

M. Dominique BAUDIS (UMP) : 26,89 % : 4 députés
M. Kader ARIF (PS) : 17,71 % : 2 députés
M. Robert ROCHEFORT (MoDem) : 8,60 % : 1 député
M. José BOVE (Verts) : 15,82 % : 2 députés
M. Jean-Luc MELENCHON : 8,15 % : 1 député

Aquitaine

M. Dominique BAUDIS (UMP) : 26,73 %
M. Kader ARIF (PS) : 18,11 %
M. Robert ROCHEFORT (MoDem) : 9,77 %
M. José BOVE (Verts) : 15,38 %

Gironde

M. Dominique BAUDIS (UMP) : 26,94 %
M. Kader ARIF (PS) : 17,48 %
M. Robert ROCHEFORT (MoDem) : 8,55 %
M. José BOVE (Verts) : 17,91 %

Saint-Médard-en-Jalles

M. Dominique BAUDIS (UMP) : 25,71 %
M. Kader ARIF (PS) : 18,30 %
M. Robert ROCHEFORT (MoDem) : 9,52 %
M. José BOVE (Verts) : 20,10 %

Jean-François Kahn enflamme Saint-Médard

Jean-François KahnCe mardi, Jean-François Kahn a enflammé une salle comble à Saint-Médard-en-Jalles.

Venu pour nous exposer sa vision de la politique, il a été accueilli par Robert Rochefort, candidat aux élections européennes dans notre région, Joan Taris, Président du MoDem Gironde, Jacques Mangon, conseiller municipal local et près de 300 personnes venues l’écouter.

Rappelons que Jean-François Kahn est candidat dans la circonscription Grand Est.

Lire l’article sur le site du MoDem Gironde.