Archives par mot-clé : Dominique de Villepin

Stop aux idées reçues à propos de Villepin : non ce n’est pas un centriste !

Le 19 juin dernier, Dominique de Villepin lançait  son mouvement : République Solidaire. Ce nouveau parti est une composante de l’UMP. Pourtant, depuis quelques mois, l’ancien Premier Ministre et son entourage essayent de se donner une image modérée, une image de… centriste ! Et le pire c’est que le message a l’air de s’installer dans l’inconscient collectif. Il semble donc important de faire quelques constats afin de rétablir la vérité.

Non Dominique de Villepin n’a pas des idées centristes. Il est le vrai fils de la famille gaulliste et c’est une chose que je respecte. Dans la droite ligne d’un Chirac, il a cette fibre sociale particulière tout en acceptant les règles du libéralisme mondialisé. Il est de droite et c’est tout. Ce n’est pas un gros mot et justement je ne suis pas à l’aise avec les gens qui ne s’assument pas. C’est un délire de communicants (avec tout le respect que j’ai pour les communicants !) de vouloir le repeindre en centriste.  C’est une posture politicienne. Évidemment, tout le monde aura compris que c’est le seul créneau politique à occuper pour lui en ce moment, en préparation des présidentielles, mais c’est une tromperie. L’homme du CPE, celui qui était sourd aux alertes de la rue et des élus (dont il ne fait pas partie) n’est pas centriste.

Non on ne peut pas dire Villepin-Bayrou « même combat » : oui ces deux hommes ont des points communs. Ils ont tous deux démontré des qualités de combativité, une grande pugnacité. Ils partagent sans nul doute une idée de la France et de la place que notre pays doit tenir sur la scène internationale. Tous deux ambitionnent la Présidence de la République et sont des concurrents offensifs de Nicolas Sarkozy. Pourtant, de nombreuses choses les séparent, à commencer par leurs idées et leur philosophie politique. L’un est gaulliste, l’autre démocrate(-chrétien). François Bayrou veut gouverner avec toutes les forces constructives et républicaines, alors que Dominique de Villepin est l’homme d’un camp et en cas de victoire il serait aussitôt tenu par l’appareil UMP.

Non Dominique de Villepin n’est pas contre le bipartisme et pour cause : il est adhérent de l’UMP. L’UMP, c’est à dire l’incarnation du bipartisme. Ce parti est né sur les ruines du RPR, de la volonté de réduire la vie politique à l’UMP et au PS. L’ironie c’est qu’il est bloqué aujourd’hui par un bipartisme dont il aura absolument besoin s’il devient Président de la République. Il n’est donc absolument pas idéologiquement contre le bipartisme mais a  juste un problème conjoncturel avec ce système.

La communication doit être au service de l’action politique. Je trouve grotesque d’aller faire le tour des fermes pour se repeindre en Chirac et de se faire passer pour un centriste parce qu’il y a un créneau à occuper. Au fond, je pense de toutes façons qu’il n’ira jamais jusqu’à une candidature à l’élection suprême, il n’en aura pas les moyens et aura atteint son objectif minimum : faire monter les enchères dans son parti pour exister de nouveau au premier plan.

Je n’ai rien contre l’homme Dominique de Villepin dont je garde l’image de celui qui a incarné les valeurs de la France lors de son discours enflammé à l’ONU à propos de la guerre en Irak. Il a ce jour là montré qu’il avait l’étoffe d’un Chef d’Etat. Néanmoins, il ne représente pas pour moi  la famille centriste à laquelle je voue mon engagement et n’en a pas les idées..