Sud-Ouest du 26 septembre 2008 : Taris-Asseray, duel d’autonomes

MODEM. Les instances départementales élisent leur président et leurs délégués ce samedi. Joan Taris et Bruno Asseray conduisent deux listes qui revendiquent l’une et l’autre leur autonomie politique

Taris-Asseray, duel d’autonomes

Le MoDem girondin va vivre ce samedi une date importante de sa jeune histoire. Après avoir été dirigé depuis sa création par un bureau provisoire présidé par le Bordelais Didier Cazabonne, de nouvelles instances vont apparaître. Pour les 2 000 adhérents, il s’agira d’élire une direction collégiale de cinq membres (dont le président départemental), une liste de 110 membres à la conférence nationale et une autre du même nombre au conseil départemental, le tout à la proportionnelle intégrale.

Neuf bureaux locaux seront ouverts de 12 heures à 18 heures, ce samedi. La commission électorale indépendante présidée par l’avocat Daniel Picotin a aussi permis un vote par correspondance. Mais comme il y a eu du retard dans l’acheminement des bulletins, le résultat définitif ne devrait pas être connu avant mercredi prochain.

La liste Taris.

Deux tendances s’affrontent. D’abord, celle baptisée Tous démocrates menée par Joan Taris, 32 ans, attaché parlementaire et élu blanquefortais, prototype du jeune loup de la politique adoubé par les figures tutélaires du MoDem girondin Alain et Didier Cazabonne.

Il a été rejoint par le conseiller municipal de Saint-Médard-en-Jalles Jacques Mangon, la conseillère régionale Laurence Dessertine, le maire de Barsac Philippe Meynard, etc. Mais Taris peut aussi compter sur l’appui de nouveaux venus à la politique comme le conseiller municipal bordelais Fabien Robert, le conseiller général de Blaye Xavier Loriaud, le responsable des jeunes Pierre Braun, etc.

Deux écologistes, Jean-François Berthou (ex-Verts) et Thierry Cessat (Cap 21) sont annoncés en soutien de cette liste où l’on retrouve un certain nombre d’anciens UDF.

La liste Asseray.

En face, la liste Démocrates girondins est menée par Bruno Asseray, conseiller communautaire du Bouscat. Ce chef d’entreprise de 48 ans, au parcours politique atypique, bénéficie de l’appui de la Bordelaise Véronique Fayet, conseillère régionale, du mouvement écologiste Cap 21 de Ludovic Guinard et Laurent Pomarède et d’Espace démocrate 33 présidé par Olivier Defossez, soutien d’Alain Rousset aux dernières municipales bordelaises, ce qui lui a valu une procédure d’exclusion.

Relations tendues.

En schématisant, on pourrait situer la liste Taris au centre droit et celle d’Asseray au centre gauche. Mais la réalité s’avère beaucoup plus complexe.

On trouve en effet chez le premier des personnalités désireuses d’une autonomie par rapport à la droite, et chez le second une ex-UDF (Véronique Fayet) élue avec la majorité UMP à Bordeaux, comme Didier Cazabonne, partisan de Taris.

Comme quoi le MoDem échappe à toute classification rationnelle. Le qualificatif « centriste » paraît même parfois inadapté. En fait, chacun revendique son autonomie, surtout vis-à-vis de la droite, l’allié historique du centre. Et tout le monde se dit écolo, au point que le MoDem concurrence de plus en plus les Verts.

La période préludant à ces élections a été particulièrement tendue et les coups bas ont fleuri. Le MoDem n’est pas aussi différent des autres partis qu’il ne le dit, au moins sur ce point. La procédure du vote a été l’objet de suspicions réciproques. Le cas Defossez, toujours membre de droit du Conseil national, reste de surcroît en suspens.

La vraie question du vote est de savoir si les nouveaux adhérents, souvent venus de la gauche, ne se sont pas évaporés. Un nombre de votants nettement inférieur aux 2 000 adhérents revendiqués constituerait, après la flambée de la présidentielle, la confirmation d’un repli, sensible aux sénatoriales où Alain Cazabonne a réalisé un score modeste.

Quoi qu’il en soit, les deux parties seront condamnées à travailler ensemble ensuite. Sera-ce suffisant pour calmer les esprits ?

Auteur : Hervé Mathurin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *