Pierre Braun invite Marie Bové à Saint-Médard-en-Jalles dans son combat contre les ondes électromagnétiques

Pierre BRAUN
Conseiller municipal de Saint-Médard-en-Jalles

A l’attention de Madame Marie BOVE
Conseillère régionale d’Aquitaine
Europe Ecologie Les Verts

Madame la Conseillère régionale,

Depuis plusieurs jours, vous faites le tour des médias locaux pour faire connaitre votre combat contre la prolifération, et la banalisation du développement des ondes électromagnétiques dans notre environnement. Je trouve vos démarches tout à fait légitimes. Les « experts » que font parler nos dirigeants pour justifier leurs décisions ne me convainquent pas et je reste, comme vous, un défenseur du principe de précaution.

Pour ces raisons, je vous invite à venir dans la commune dont je suis conseiller municipal, Saint-Médard-en-Jalles. Le Maire de la ville a décidé il y a peu d’installer un réseau haut débit hertzien afin de couvrir les zones blanches d’accès à l’ADSL. Si aucun pilier supplémentaire ne sera installé, on sait en revanche que de nouvelles antennes seront installées sur les infrastructures existantes, augmentant de manière importante le risque encouru par les populations. Rappelons que l’un de ces piliers est situé en face d’une école.

Vous mettez en cause les décisions du gouvernement dans vos prises de positions publiques sur ce sujet. Mais ne soyons pas dupes, ce sont les Maires socialistes qui sont aux commandes de la CUB et de nombreuses communes en France. Ensemble, ils ont les moyens de lutter mais s’y refusent. M. Lamaison, Maire de Saint-Médard, va même plus loin en implantant des antennes qui ne sont pas demandées par les opérateurs de téléphonie mobile.

Quels sont les effets à long terme sur la santé de toutes ces ondes wimax ? Nous ne le savons pas encore. C’est ainsi que je compte sur l’ardeur de vos convictions pour venir combattre avec nous ce projet de la municipalité de Saint-Médard-en-Jalles.

Je vous prie d’agréer Madame la Conseillère régionale, l’assurance de mes salutations distinguées.

Pierre BRAUN

3 réflexions au sujet de « Pierre Braun invite Marie Bové à Saint-Médard-en-Jalles dans son combat contre les ondes électromagnétiques »

  1. Vous avez entièrement raison. Des personnes bien mieux placées que moi sur les caractéristiques du WIMAX (c’est le terme exact) déplorent le choix du maire (ce choix est à mon avis lié à une méconnaissance des risques, plus qu’à une mauvaise volonté de sa part).

    Il serait plus logique de demander à FT d’installer / d’équiper des répartiteurs supplémentaires. Cela permettrait, d’une part, de proposer un débit nettement supérieur, et surtout d’éviter les risques liés aux ondes.

    Je vous invite à communiquer, avec le maire, sur les risques de leucémies, tumeurs cérébrales, des plus jeunes (enfants) quand aux risques des antennes relais. N’hésitez pas à lui citer, notamment, l’exemple de RUITZ, dans le PAs de Calais, ou plusieurs enfants (4 au final) ont eu une maladie cérébrale extrêmement rare (tumeur du tronc cérébral).

    Evidemment, « pas de preuve », mais 4 cas dans une même commune, alors qu’on en compte 50/an dans tout le territoire français, ça soulève un sacré doute…

    http://nord-pas-de-calais.sante.gouv.fr/sante-publique/epidemio/pdf/rapports_environnement/ruitz_edition.pdf

    L’avis de l’AFSSET serait assez « comique » si l’on ne parlait pas d’enfants qui meurent de leucémies, ou de tumeurs cérébrales. Ceux-ci disent, pour la faire court « il n’est pas démontré que c’est dangereux » mais « évitez quand même, principe de précaution… » !

    La vérité est qu’il y a des intérêts économiques, que vous trouverez, en vous informant, de nombreux cas d’enfants, que si vous regardez les expériences effectuées sur les embryons d’oeufs les résultats sont éloquents (75 à 80% meurent sous l’effet de ces ondes, 90 à 95% survivent sans ondes). Je simplifie, car les publications existent et vous saurez les trouver vu que ce sujet vous motive …

    Mais je tenais simplement à dire que vous avez raison de dénoncer ce problème, et pas besoin d’être un « écolo extrémiste » pour préférer une solution plus sage, et même plus viable sur le long terme.

  2. Bonjour,

    Tout a fait d’accord avec vous sur le principe de précaution mais en plus la commune prévoit d’investir 200000 € dans cette solution alors que apparemment un NRA-ZO coute entre 50000 et 100000 € (voir http://www.zdnet.fr/blogs/infra-net/les-nra-zo-un-outil-pour-ameliorer-l-adsl-des-zones-rurales-39753680.htm )et permettrait d’avoir un débit bien supérieur (pour les plus proches) sans avoir les nuisances électromagnétiques. N’oublions pas qu’en plus des antennes relai il faudra équiper les habitations d’antennes qui seront autant de sources de rayonnement électromagnétique. De plus il n’y a aucune garantie que la population concernée adhère à cette solution plus couteuse pour l’utilisateur que les solutions classiques ADSL vu qu’il n’y a pas eu d’enquête sur les intentions d’abonnement en cas de réalisation. Il n’y a non plus aucune garantie sérieuse de débit pour les plus éloignés de l’antenne relais. Bref à mon sens encore de l’argent public bien mal employé, je préfère encore qu’il soit utilisé à des aménagements destinés à faire chuter la vitesse des automobilistes particulièrement sur la D213 a l’entrée de Magudas et attendre 2020 pour avoir la fibre optique.
    Cordialement

  3. On est d’accord Philippe, le principe de précaution (que je citais plus haut) rejoint (pour une fois…) l’aspect économique !

    Vos chiffres sont exacts. Je partage votre remarque sur les intentions d’abonnement. De plus, les NRA-ZO ont « fait leurs preuves » (au niveau technique, et en termes d’innocuité également) et ont bien plus d’avenir que le Wimax.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *