Nouveau gouvernement : dommage collatéral

frederic-lefebvreEt oui, même les spécialistes ont mis quelques heures à détecter un dommage collatéral du remaniement ministériel : la perte du siège de Député du célèbre Frédéric Lefebvre, porte parole de l’UMP !

Tout le monde ne sait pas en effet, que ce dernier n’a jamais été élu Député. Il ne doit sa présence sur les bancs de l’Assemblée que par la prise d’un portefeuille par le Député dont il n’est que le suppléant : André Santini.

Vous l’aurez noté dans mon précédent message, André Santini n’est plus… du gouvernement ! Empêtré dans des démêlés judiciaires, il n’aura pas pu sauver sa place qui avait pourtant le prix de sa trahison de François Bayrou pendant les présidentielles.

La dernière réforme constitutionnelle avait instauré un principe : un Député devenant Ministre ne laisse que temporairement son siège à son suppléant. Et si André Santini décidait de ne plus siéger à l’Assemblée Nationale, encore faudrait-il pour Lefebvre qu’il passe par une élection législative partielle !

J’ai trouvé ce best-of de Frédéric Lefebvre que je vous fais partager :

Une réflexion au sujet de « Nouveau gouvernement : dommage collatéral »

  1. Très bien vu Pierre, une nouvelle preuve que la trahison de paie pas à long terme…

    Si tout cela permet de moins voir et entendre le chantre de la politique sale et démago, c’est toute la classe politique qui s’en portera mieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *