Je reste sans candidat pour le 1er tour

Engagé depuis seize ans aux côtés de François BAYROU, à l’UDF, puis au MoDem, j’espérais sincèrement sa candidature à l’élection présidentielle. Pas pour faire tel ou tel score. Pas pour négocier tel ou tel strapontin, il y avait des chemins plus courts et moins difficiles. Mais parce que sans cette candidature, je ne sais pas encore pour qui voter au 1er tour, comme la majorité des électeurs. Si l’élection présidentielle a deux tours, c’est bien pour faire un choix d’adhésion à un projet au 1er, et pas un choix par défaut.

François BAYROU a fait un choix, lui, celui de se ranger derrière Emmanuel MACRON. Pour autant les critiques qu’il proférait à son encontre jusque là sont pour moi toujours réelles. Les forces financières qui permettent à Emmanuel MACRON de faire campagne aujourd’hui attendront un retour sur investissement demain s’il gouverne. Son projet n’est pas un projet dans lequel je peux me retrouver. J’attendais un projet réformiste, mais sans brutalité, européen, et qui met au coeur de notre société autre chose que des intérêts financiers, un projet humaniste.

Proposer aux français de travailler y compris le dimanche, dire tout et n’importe quoi sur notre histoire, assassiner un peu plus les capacités d’investissement de nos collectivités locales… ce n’est pas mon idée de l’avenir du pays. Pour autant je lui reconnais aussi des qualités. Il a réussi à susciter l’adhésion, au delà des clivages, à un projet central qui a le mérite de secouer notre vieille classe politique.

J’avais trouvé de nombreux points de convergence avec Alain JUPPE en qui je me reconnaissais en grande partie, malgré nos différences. Je regrette que François FILLON n’ait pas fait le nécessaire, au lendemain de la primaire, pour faire converger son programme avec le centre et qu’il ait préféré claquer la porte.

J’attends de voir l’évolution des choses, en restant libre de mes choix. J’espère que nos élus nationaux savent ce qu’ils font. J’espère aussi que les électeurs savent ce qu’ils font, eux qui ont choisi FILLON, HAMON et qui font grossir la bulle MACRON depuis plusieurs semaines. Sans parler de Marine LE PEN qui semble intouchable malgré les scandales. J’espère sincèrement pour nous tous que ce sont de bons choix. Mais pour l’instant ils ne sont pas les miens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *