Le Président Feltesse anticipe et fait de la CUB sa mégalo-pole

Lors du dernier Conseil municipal de Saint-Médard, nous avons voté, comme toutes les communes de la Communauté Urbaine, une délibération pour le transfert de la compétence culturelle à la CUB. En fait, ce n’est pas un transfert, tout en en étant un, sans pouvoir dire que c’en est un !

En résumé, les communes gardent leur initiative en matière culturelle et la CUB peut subventionner les événements initiés ici ou là. Alors quelle est la nouveauté ? La Communauté Urbaine n’a pas attendu cette délibération pour lancer un grand équipement culturel ou venir soutenir une manifestation culturelle ?!

Et bien la nouveauté c’est la création d’un événement culturel communautaire à Bordeaux ! La voilà la raison pour laquelle le Président Feltesse tenait à ce pseudo-transfert. Le gouvernement veut créer les métropoles, Vincent Feltesse, lui, souhaite créer sa mégalo-pole !

Un projet de transfert à sa sauce pour un grand événement à sa gloire. C’est le rêve d’un homme qui voudrait être la tête d’une grande collectivité et qui ne gère « qu’un » Établissement Public. C’est évidemment vu de son siège car gérer la CUB est objectivement une mission de très haut niveau… même si ce n’est pas être Maire de Bordeaux.

Pour pouvoir être voté à la (quasi) unanimité, il y a bien eu quelques amendements de couloirs au texte. Mais hélas rien qui ne touche au vrai problème : la hausse des dépenses publiques, notamment en fonctionnement ! De combien de personnes sera composé le nouveau service culturel de la Communauté Urbaine de Bordeaux ? Combien coûtera l’événement mégalo ?

On touche là au vrai problème de la CUB. Un établissement dans lequel il n’y a ni opposition municipale ni opposition communautaire. La démocratie n’existe pas sans l’opposition de plusieurs points de vues. Alors, à part les communistes, où sont les voix dissonantes ? Le mode de scrutin a sa part de responsabilité. Mais ce n’est pas la seule raison à l’opacité totale du processus décisionnel. Quand on sait la part croissante de la CUB dans la construction de notre environnement, ce ne peut-être que regrettable.

La CUB c’est un peu comme l’Europe, on aime son principe mais il y a quelque chose qui cloche dans la manière dont elle est conçue et gouvernée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>