Archives de catégorie : En France

Mon choix pour le second tour : un vote blanc de conviction

Le second tour de l’élection présidentielle a lieu dimanche. En tant qu’élu local et responsable d’un mouvement politique, je me sens tenu de rendre public ce qui sera mon choix dans l’isoloir.

Pendant quatre mois, j’ai animé, avec une formidable équipe, la campagne de François BAYROU dans le département. Je me sens pleinement imprégné à ce jour des idées que nous avons défendu.

La politique en matière économique et financière me parait donc terriblement importante. Depuis 2002, François BAYROU est le seul à parler de la réduction des déficits publics, avant même la crise de la dette des États dans la zone euro. Nicolas SARKOZY a démontré sa capacité à prendre des décisions désastreuses dans ce domaine, particulièrement en début de mandat, en faisant le choix d’une fiscalité inéquitable et inefficace. François HOLLANDE, quant à lui, est à quelques jours de nous montrer qu’il est capable d’être au moins aussi mauvais s’il applique son programme : taxes gadgets, refus de la règle d’or, augmentation irresponsable du budget de fonctionnement de l’État…

La moralisation et la modernisation de la vie politique est un facteur important de mon choix. Les « affaires » ont émaillé le mandat du Président sortant qui n’en a peut-être pas fini. Je ne sais pas comment se comportera François HOLLANDE et s’il veut réellement améliorer la situation. Je lui laisse le bénéfice du doute. Mais je connais trop d’élus de son parti et leur fonctionnement. Je ne peux imaginer cautionner un système PS national comme on connait en Gironde le système Madrelle ou à Saint-Médard le système Lamaison. De vieilles dynasties autocratiques qui font du clientélisme un art. Rien de moins moral.

La décision est dure à prendre. Il y a onze ans je me suis engagé aux côtés de François BAYROU dans un parti démocrate, social et européen. Aujourd’hui je poursuis naturellement cet engagement en décidant de voter « blanc ». Ce n’est pas le choix de la facilité car il suscite des coups de chaque côté. Tant pis, c’est la place d’un bon centriste !

Je suis imperméable à la remise de prix des « bons républicains » décernés par les uns ou les autres. Pour moi voter « blanc » c’est m’engager pour la reconnaissance de ce vote, exprimer mon insatisfaction face à l’offre politique de ce second tour, admettre qu’il n’y a pas un choix pire que l’autre, refuser de donner un chèque en blanc à l’un de ces candidats et enfin réaffirmer l’autonomie du centre.

François BAYROU a fait part de son choix pour François HOLLANDE. Je ne le partage pas. Je ne peux pas apporter un soutien à un candidat en espérant qu’il ne réalise pas son programme. C’est philosophiquement impossible. On ne m’imposera pas de choisir un « moins pire » que l’autre. Ceux qui pensent que François HOLLANDE ne divisera pas les français se trompent. Il le fera différemment de Nicolas SARKOZY, c’est tout. Avec Jean-Luc MELANCHON a ses côtés, comptez sur eux pour opposer les patrons et les salariés, et stigmatiser les gens qui gagnent bien leur vie. L’ascenseur social est déjà suffisamment en panne !

Je n’ai pas de boule de cristal mais je crains que lundi une page aussi sombre que la précédente ne s’ouvre. Pour des raisons différentes. Les conséquences du gouffre du déficit public qui nous attend mettront les gens dans la rue autant que la réforme des retraites l’a fait. Je refuse que Marine le Pen soit alors le seul rempart en ayant été la seule à renvoyer les candidats de second tour dos à dos.

Dimanche, vous aussi, allez voter en votre âme et conscience. C’est un droit précieux.

Demain, l’heure du choix a sonné

Je serai demain à Paris pour le Conseil national du Mouvement Démocrate organisé par François BAYROU.
La réunion devrait débuter à 14H30 au siège du parti, rue de l’Université.

Ce sera un moment important lors duquel notre candidat de 1er tour nous donnera l’occasion d’échanger sur la stratégie à adopter pour le 2nd. Il ne parait pas y avoir beaucoup d’options tant les deux candidats qualifiés nous sont incompatibles. L’un par les valeurs qu’il a mis au cœur de sa campagne et l’autre par le programme irréaliste qu’il défend.

Pour ma part, je ne fais pas de la politique pour me satisfaire du moins pire. Je fais de la politique pour défendre des idées et les mettre en œuvre.

Si mon choix est aujourd’hui quasiment fait, je souhaite qu’il soit conforté définitivement par les paroles de François BAYROU demain, ainsi que par l’expression collective des élus et des membres du MoDem Gironde.

Après avoir dirigé la campagne de François BAYROU en Gironde pendant quatre mois, je sais que notre mouvement départemental est totalement uni et soudé autour des mêmes valeurs et des mêmes objectifs. Et nous sommes sereins, tournés vers la grande construction d’une force politique centrale qui présentera des candidats lors des échéances du mois de juin.

Candidature au Conseil national : liste « Génération Bayrou »

Chère amie, cher ami,

Les derniers mois ont été difficiles pour notre mouvement. Comme nous, vous croyez dans notre combat et savez que les défaites électorales ne signifient pas que nous avons tort. Nous voulons imposer un nouveau style, un nouveau souffle, et nous savons que cela prend du temps et demande des sacrifices.

Nous sommes en 2011 et une nouvelle page est sur le point de s’écrire. Nous sommes convaincus que l’alternative proposée par François Bayrou est la bonne et nous voulons lui donner les moyens d’exploiter les forces vives qui le soutiennent.

Plus qu’un parti politique, nous sommes dés aujourd’hui une équipe de campagne au service d’un projet porté par notre leader. Transparence et démocratie participative en interne, et action et communication en externe sont nos maîtres mots.

Nous avons voulu une liste représentative. Représentative des territoires puisque les cinq premières places sont occupés par les cinq départements d’Aquitaine. Représentative des parcours de chacun : militants, jeunes démocrates, élus…

Nous comptons sur vous pour nous aider à porter une voix différente, une voix libre de penser et d’agir. Vous pouvez compter sur nous pour être le porte voix d’une génération qui y croit !

Toute l’équipe « Génération Bayrou »

Téléchargez notre profession de foi en cliquant ici.

1. Pierre Braun (33)
Délégué départemental du MoDem Gironde, Conseiller municipal de Saint-Médard-en-Jalles

2. Florence Lasserre (64)
Vice-présidente du MoDem Pyrénées-Atlantiques, Conseillère municipale d’Anglet

3. Benoist Guillet (24)
Conseiller municipal de Trélissac, Membre du Bureau du MoDem Dordogne

4. Chantal Davidson (40)
Adjointe au Maire de Mont-de-Marsan

5. Joel Collet (47)
Délégué départemental du MoDem Lot-et-Garonne

6. Magali Fronzes (33)
Secrétaire fédérale des Jeunes Démocrates Gironde

7. Régis Laurand (64)
Animateur du MoDem Pau-Pyrénées

8. Anne-Marie Le Long (64)
Membre du bureau du Modem Pyrénées-Atlantiques

9. Adrien Debever (33)
Président des Jeunes Démocrates Gironde, 1er Vice-président national des Jeunes Démocrates

Suppléante : Martine Moga (33)
Conseillère régionale d’Aquitaine