Archives de catégorie : Sur la 6ème circonscription

Continuons avec Alain Juppé pour rassembler la France

CAP AJAlain Juppé « continue le combat », et nous aussi ! A ses côtés pour relever la France, la rassembler, appliquer un programme sérieux et réaliste qui améliorera la vie quotidienne des générations futures. Ne nous trompons pas, les électeurs se sont mobilisés de manière massive pour manifester leur volonté de changement après les dix dernières années de vie politique. Alain Juppé est le seul Homme d’Etat qui incarne la rupture avec cette période.

A Saint-Médard, le soutien à Alain Juppé a été particulièrement important en le plaçant à la première place, comme sur la 6e circonscription. Dimanche prochain, amplifions ces résultats pour contribuer à sa victoire !

Les résultats du 1er tour de la primaire de la droite et du centre à Saint-Médard-en-Jalles :

Inscrits : 22217
Votants : 3387
Exprimés : 3380
Nicolas Sarkozy : 449 voix (13,28%)
François Fillon : 789 voix (23,34%)
Nathalie Kosciusko-Morizet : 63 voix (1,86%)
Alain Juppé : 2009 voix (59,44%)
Jean-François Copé : 3 voix (0,09%)
Bruno Le Maire : 40 voix (1,18%)
Jean-Frédéric Poisson : 27 voix (0,80%)

Législatives : un nouveau Député pour la 6e circonscription

Les 11 et 18 juin 2017, auront lieu les élections législatives, dans la foulée immédiate des élections présidentielles.
 ­
Comme un nouveau Président à la France, il faut un nouveau Député à la 6e circonscription de la Gironde. C’est l’objectif que nous devons aux habitants du Haillan, Martignas, Mérignac, Saint-Aubin, Saint-Jean d’Illac, Saint-Médard-en-Jalles et du Taillan, pour libérer notre territoire de décennies d’un système politique verrouillé par le seul Parti Socialiste mérignacais.
 ­
Avec une majorité de Maires (quatre sur sept), l’union de la droite et du centre est plus que jamais en position de remporter la circonscription, comme le très regretté Pierre FAVRE, de l’UDF, l’avait réussi en 1993.
 ­
A mes yeux, le Maire de Saint-Médard-en-Jalles, Jacques Mangon, celui aux côtés duquel j’ai l’honneur de travailler comme adjoint au Maire, est le meilleur candidat pour rassembler et l’emporter. jm-pbIl dispose d’une position centrale grâce au poids démographique de sa commune, mais aussi par la dynamique qu’il a incarnée aux élections départementales (59,78%), un an après avoir remporté la ville à 60,20%. Soutien enthousiaste d’Alain Juppé, homme du centre, tout en étant un allié solide de la droite républicaine, il saurait fédérer au delà d’un camp, dans une circonscription qui n’est pas naturellement acquise.
 ­
A ce jour, plusieurs inconnues sont toutefois devant nous, parmi lesquelles le devenir de la loi relative au cumul des mandats. Et Jacques Mangon n’a pas fait part de ses intentions sur ce scrutin même si nous savons que dans toutes les hypothèses il se consacrera pleinement à l’accomplissement de son mandat de Maire.
 ­
Si au final il n’était pas candidat, je présenterais ma propre candidature pour incarner, comme lui, une nouvelle offre aux électeurs lors des prochaines élections législatives de 2017. Je suis donc, dans cette hypothèse, candidat à la candidature, au nom de mon parti, le Mouvement Démocrate, et dans le cadre de l’union de la droite et du centre incarnée par François Bayrou et Alain Juppé.

La 6e circonscription de la gironde avec Virginie Calmels

Madame, Monsieur,

Dans quelques jours, vous devrez choisir celui ou celle qui présidera la nouvelle Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Cette  élection est primordiale. Son issue déterminera l’impulsion qui sera donnée à notre grande région, son rayonnement économique, sa capacité à attirer des activités créatrices d’emplois, son soutien à l’investissement des collectivités, sa qualité de vie et son image de marque.

L’Aquitaine est gouvernée par la même majorité en place depuis 17 ans, avec les mêmes schémas de pensées, les mêmes habitudes, les mêmes appareils. Par ailleurs, au plan national, le gouvernement que soutient activement cette majorité régionale a échoué à enrayer le chômage et diminue drastiquement les dotations allouées aux collectivités locales, donc à vos services publics de proximité. Comme Le Taillan, Saint-Jean-d’Illac ou Saint-Médard l’année dernière, après Saint-Aubin qui avait ouvert la voie, notre Région a aujourd’hui besoin d’une nouvelle dynamique.

Virginie Calmels est la meilleure Présidente possible pour relever ces défis. Chef d’entreprise, engagée aux côtés d’Alain Juppé comme Adjointe au Maire de Bordeaux, elle incarne une forme de  modernité et d’ambition qui lui permettront de donner à la nouvelle grande Région l’attractivité qu’elle mérite. Engagée en politique depuis un an et demi, elle a déjà réussi à rassembler une large union de la droite, du centre et de la société civile.

Pour ma part, je représenterai notre circonscription en étant candidat aux côtés de Virginie Calmels. Je connais bien notre territoire pour m’y investir depuis de nombreuses années. En tant qu’Adjoint au Maire en charge des sports, de la jeunesse et de la vie associative à Saint-Médard, je suis au quotidien au contact des administrés et comprends l’exigence légitime que vous avez vis-à-vis de vos représentants politiques.

Notre liste incarne le renouvellement. Notre équipe, composée de candidats déterminés et pragmatiques, est capable de mener de grands projets qui préparent l’avenir en restant accessible pour la population. En tant que Conseiller régional, je serai impliqué dans les dossiers de la Région à Bordeaux tout en étant chaque jour à l’écoute des Haillanais, des Illacais, des Martignassais, des Mérignacais, des Saintaubinois, des Saint-médardais et des Taillanais pour relayer leurs souhaits.

Les 6 et 13 décembre, comme moi, faites le choix de poursuivre le changement que nous avons engagé aux élections municipales et départementales dans notre circonscription, en votant pour la liste de Virginie Calmels.

Je compte sur vous.
Bien sincèrement,

Pierre BRAUN