Cap 2017 : l’année pour tout changer

presidentielle_2017Désabusés. Voilà comme se sentent beaucoup de français à l’approche des prochaines échéances nationales. Un air de déjà vu qui ne passe plus. Force est de constater que les élus qui gouvernent notre pays ne sont plus à la hauteur des événements depuis des décennies.

Il n’en faut pas plus pour créer un « politiques bashing » qui devient de bon ton et facile dans une société en crise. Y’avait-il un autre chemin que les électeurs n’ont pas choisi ou les partis ont-ils confisqué la démocratie depuis trop longtemps ? Sans doute les deux.

Nos partis sont des machines d’un autre temps qu’il nous faudra réinventer. Mais ils sont adaptés à la Ve République. Nos institutions ne laisseront pas évoluer les partis politiques sans qu’elles évoluent d’abord elles-mêmes : maintien de la loi sur le non cumul des mandats, instauration d’une limite de mandats d’exécutif consécutifs, scrutin législatif proportionnel, réduction du nombre de parlementaires…

Et pourtant, les français ont eu l’occasion de prendre d’autres chemins. Que serait le pays si Raymond Barre avait été élu en 1988 ? Si le choix de la vérité et des réformes difficiles avait été fait à ce moment là. Combien de Députés élus simplement parce qu’ils ont de l’expérience (entendez trente ans de carrière politique), qu’ils sont ancrés sur le terrain (entendez déjà 2 ou 3 mandats) et qu’ils sont d’un parti vu comme pouvant gouverné (entendez l’une des deux mouvances qui nous gouverne depuis quarante ans) ?

En 2017, ne vous trompez pas. Aux élections présidentielles faites le choix de celui qui pourra faire les choix difficiles sans penser chaque jour à sa réélection. Comment éviter qu’on nous confisque ce choix ? Votez aux primaires ouvertes organisées dans quelques mois ! Le destin des français est entre leurs mains. A chacun de s’en rendre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *