Je reste sans candidat pour le 1er tour

Engagé depuis seize ans aux côtés de François BAYROU, à l’UDF, puis au MoDem, j’espérais sincèrement sa candidature à l’élection présidentielle. Pas pour faire tel ou tel score. Pas pour négocier tel ou tel strapontin, il y avait des chemins plus courts et moins difficiles. Mais parce que sans cette candidature, je ne sais pas encore pour qui voter au 1er tour, comme la majorité des électeurs. Si l’élection présidentielle a deux tours, c’est bien pour faire un choix d’adhésion à un projet au 1er, et pas un choix par défaut.

François BAYROU a fait un choix, lui, celui de se ranger derrière Emmanuel MACRON. Pour autant les critiques qu’il proférait à son encontre jusque là sont pour moi toujours réelles. Les forces financières qui permettent à Emmanuel MACRON de faire campagne aujourd’hui attendront un retour sur investissement demain s’il gouverne. Son projet n’est pas un projet dans lequel je peux me retrouver. J’attendais un projet réformiste, mais sans brutalité, européen, et qui met au coeur de notre société autre chose que des intérêts financiers, un projet humaniste.

Proposer aux français de travailler y compris le dimanche, dire tout et n’importe quoi sur notre histoire, assassiner un peu plus les capacités d’investissement de nos collectivités locales… ce n’est pas mon idée de l’avenir du pays. Pour autant je lui reconnais aussi des qualités. Il a réussi à susciter l’adhésion, au delà des clivages, à un projet central qui a le mérite de secouer notre vieille classe politique.

J’avais trouvé de nombreux points de convergence avec Alain JUPPE en qui je me reconnaissais en grande partie, malgré nos différences. Je regrette que François FILLON n’ait pas fait le nécessaire, au lendemain de la primaire, pour faire converger son programme avec le centre et qu’il ait préféré claquer la porte.

J’attends de voir l’évolution des choses, en restant libre de mes choix. J’espère que nos élus nationaux savent ce qu’ils font. J’espère aussi que les électeurs savent ce qu’ils font, eux qui ont choisi FILLON, HAMON et qui font grossir la bulle MACRON depuis plusieurs semaines. Sans parler de Marine LE PEN qui semble intouchable malgré les scandales. J’espère sincèrement pour nous tous que ce sont de bons choix. Mais pour l’instant ils ne sont pas les miens.

Continuons avec Alain Juppé pour rassembler la France

CAP AJAlain Juppé « continue le combat », et nous aussi ! A ses côtés pour relever la France, la rassembler, appliquer un programme sérieux et réaliste qui améliorera la vie quotidienne des générations futures. Ne nous trompons pas, les électeurs se sont mobilisés de manière massive pour manifester leur volonté de changement après les dix dernières années de vie politique. Alain Juppé est le seul Homme d’Etat qui incarne la rupture avec cette période.

A Saint-Médard, le soutien à Alain Juppé a été particulièrement important en le plaçant à la première place, comme sur la 6e circonscription. Dimanche prochain, amplifions ces résultats pour contribuer à sa victoire !

Les résultats du 1er tour de la primaire de la droite et du centre à Saint-Médard-en-Jalles :

Inscrits : 22217
Votants : 3387
Exprimés : 3380
Nicolas Sarkozy : 449 voix (13,28%)
François Fillon : 789 voix (23,34%)
Nathalie Kosciusko-Morizet : 63 voix (1,86%)
Alain Juppé : 2009 voix (59,44%)
Jean-François Copé : 3 voix (0,09%)
Bruno Le Maire : 40 voix (1,18%)
Jean-Frédéric Poisson : 27 voix (0,80%)

Assises de la vie associative à Saint-Médard-en-Jalles : ça démarre !

Les Assises de la vie associative à Saint-Médard-en-Jalles (Acte 1) sont nées en 2014 de la volonté de faire un profond état des lieux de la vie associative dans la commune, et de l’ambition de créer un cohésion des différents acteurs pour relancer une dynamique ambitieuse et pérenne.

Assises de la vie associative Saint-Médard 2016Forte de cette première expérience réussie, notre équipe a décidé d’organiser l’événement tous les deux ans. L’occasion pour les bénévoles des « assos » de sortir un peu du quotidien de l’exploitation de leurs activités pour se réinterroger sur leur projet et acquérir de nouvelles clefs pour son développement.

Lors  de ces Assises de la vie associative, nous allons une nouvelle fois faire fonctionner notre intelligence collective pour imaginer, inventer, innover.

Acteurs du territoire, associations et Ville, bénévoles et élus, nous avons de grandes choses à faire et de beaux projets à construire.

Du 9 au 24 novembre, parlons-en ensemble ! Chaque rendez-vous est ouvert à tous : dirigeants, bénévoles, adhérents, futurs adhérents, curieux…

(télécharger le programme complet en cliquant ici)

9 novembre : table ronde

La vie de l’association : motiver, mobiliser une équipe, attirer de nouveaux bénévoles.

14 novembre : atelier thématique

Booster mon association grâce à Internet.

17 novembre : atelier thématique

Embaucher et gérer le personnel autrement : le groupement d’employeurs

19 novembre : atelier pratique

Devenir employeur

22 novembre : rencontre

Ancrer le projet associatif dans la commune.

24 novembre : clôture des assises

Le rendez-vous des professionnels / soirée de clôture